COVID-19 FactPress Logo
Partager:

COVID-19 : La dexaméthasone est efficace dans le traitement des cas graves

par Cédric Ayisa - 25 septembre 2020   813 vues   6 min
COVID-19 : La dexaméthasone est efficace dans le traitement des cas graves

Propos vérifié

La dexaméthasone réduirait la mortalité liée à la COVID-19

Verdict

Exact dans son ensemble (avec réserves)

Le 16 juin 2020, un article du journal La Presse titrait qu’“un nouveau médicament réduirait la mortalité liée à la COVID-19". Cette affirmation est exacte dans son ensemble, mais avec quelques réserves.

L’article expliquait que le médicament dont il était question est la dexaméthasone, un corticostéroïde à bas prix, utilisé pour traiter plusieurs affections, en raison de ses effets anti-inflammatoires et immunosuppresseurs. C’est surtout cette dernière propriété qui intervient dans la réduction de la mortalité chez les personnes atteintes de la COVID-19.

En effet, comme déjà expliqué dans un autre article de Faits COVID-19, la COVID-19 entraîne des complications respiratoires chez certains patients, à cause d’une réaction excessive du système immunitaire. Ce dernier, au lieu de protéger l’organisme, en s’attaquant seulement aux corps étrangers, s’attaque aussi aux organes, provoquant ainsi des caillots sanguins, une défaillance multi-systèmes des organes, un gonflement des orteils, etc... C’est cette réaction excessive du système immunitaire, appelée “tempête de cytokines”, qui conduit certains patients de la COVID-19, à l’assistance respiratoire. Grâce à sa propriété de réduction du système immunitaire (immunosuppression), la dexaméthasone aide à sauver les patients de la COVID-19, mais uniquement dans des cas graves. C’est ce dernier aspect qui nous mène à émettre une réserve.

Des résultats préliminaires encourageants

L’article de La Presse s’est basé sur un communiqué donnant les conclusions préliminaires d’une étude de l’Université d’Oxford, via un vaste essai clinique nommé RECOVERY, une initiative du gouvernement britannique dans la lutte contre la COVID-19. La branche de l’essai qui testait la dexaméthasone a traité environ 2 100 patients avec une dose quotidienne de 6mg de dexaméthasone pendant 10 jours. Les progrès des patients ont été comparés à un échantillon aléatoire d'un peu plus de 4 321 patients qui ont reçu les traitements habituels. Selon les conclusions préliminaires, la dexaméthasone a réduit les décès d'un tiers chez les patients sous ventilateur et d'un cinquième chez les patients recevant uniquement de l'oxygène. Il n'y a pas eu de bénéfice pour les patients qui n'avaient pas besoin d'assistance respiratoire.

Ces résultats ont fait de la dexaméthasone le premier médicament dont il a été démontré qu'il pouvait réduire le taux de mortalité chez les patients gravement atteints de la COVID-19. Dans un communiqué, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué la découverte, qu’elle a qualifié de “percée scientifique”. L’OMS a cependant indiqué qu’elle coordonnera une méta-analyse avec d’autres études, afin d'améliorer sa compréhension de l’efficacité et de la sécurité de ce traitement. Elle a aussi ajouté que ses recommandations seront mises à jour, pour refléter quand et comment la dexaméthasone doit être utilisée chez les patients atteints de la COVID-19. Les résultats préliminaires de RECOVERY ont finalement été révisés par un comité et publiés dans la New England Journal of Medicine plus tard en juillet.

 Approbation et recommandations de l’OMS, de l’UE et de certains États

Une méta-analyse coordonnée par l'OMS et l'Université de Bristol, publiée le 2 septembre dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), explique que 7 études internationales (y compris celle de RECOVERY), montrent que les corticoïdes diminuent de 21% le risque de mortalité lorsqu'ils sont utilisés chez des patients souffrant d'une forme grave de la COVID-19.

La méta-analyse a regroupé les données de 1703 patients provenant de 12 pays ayant reçu, de façon aléatoire, soit un corticoïde comme de la dexaméthasone, de l'hydrocortisone ou de la méthylprednisolone (678 patients), soit des soins habituels ou un placebo (1025 patients). Après une période de 3 à 4 semaines, il a été constaté que le taux de mortalité chez les patients traités avec un corticoïde était inférieur de 21%, par rapport aux patients recevant des soins standards associés ou non avec un placebo. De plus le traitement réduit la durée d’hospitalisation des patients.

La compilation de ces données a conduit l’OMS à mettre à jour (toujours le 2 septembre) ses recommandations et à inclure “l’usage systématique des corticoïdes chez les patients atteints d’une forme sévère ou critique” de la COVID-19.

Quant à la dexaméthasone, son bas prix et sa vaste disponibilité permettent d’y accéder facilement, même dans les pays à faibles revenus. Sans attendre la publication des recommandations de l’OMS, plusieurs pays tels que le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et le Japon, ont commencé à utiliser les corticoïdes comme la dexaméthasone dans les traitements contre la COVID-19 chez les patients ayant besoin d'oxygène ou étant sous ventilation.

Après l’OMS, ce fut autour de l’Agence européenne des médicaments (EMA) de recommander la dexaméthasone, sous la base d’une analyse des données de l’essai RECOVERY et de la méta-analyse de l’OMS. L’Agence a déclaré dans un communiqué qu’elle “approuve l’utilisation de la dexaméthasone chez les adultes et les adolescents (de 12 ans et plus, pesant au moins 40 kg) dont l’état nécessite l’administration d’oxygène”.

Existe-t-il des risques ?

De façon générale, la dexaméthasone ne présente pas d'effets secondaires. L'OMS souligne que son rapport bénéfice-risque est favorable. La prise du médicament (des corticoïdes en général) sur une période de 2 semaines ou plus, peut cependant entraîner des effets indésirables comme: la rétention d'eau, des sautes d'humeur, une prise de poids et des problèmes de vision. Toutefois, les patients atteints de la COVID-19 ont uniquement besoin d'une faible dose, ce qui devrait limiter les effets secondaires.

D’autres traitements disponibles (au 25 septembre 2020)

À l’heure actuelle, il n'existe pas de traitements ou de vaccins spécifiques autorisés globalement contre la COVID-19. Cependant, les patients peuvent être traités en fonction de leur état clinique, selon les recommandations des autorités nationales et du jugement clinique. C'est le cas de la dexaméthasone (pour les cas sévères) au Canada. D'autres traitements tels que le Remdisivir (préférablement dans les essais cliniques contrôlés) sont également autorisés. Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) permet aussi, en usage d’urgence pour les patients hospitalisés, le traitement à l’aide de plasma de patients qui ont récupéré de la COVID-19. La chloroquine ou l'hydroxychloroquine ont prouvé leur inefficacité et ne sont pas recommandées.

Notre objectif est de vous fournir des faits vérifiés aussi exacts et à jour possible. Si vous pensez que nous avons fait une erreur ou que nous avons omis des renseignements importants, veuillez nous contacter.

Faits COVID-19

https://www.faitscovid19.ca/fr/faits-verifies/la-covid-19-est-une-maladie-respiratoire-dont-les-complications-peuvent-affecter-l-ensemble-de-l-organisme

https://www.faitscovid19.ca/fr/faits-verifies/de-plus-en-plus-de-preuves-de-l-inefficacite-de-l-hydroxychloroquine-contre-la-covid-19

RECOVERY TRIAL

https://www.recoverytrial.net/files/recovery_dexamethasone_statement_160620_v2final.pdf

MedRxiv

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.06.22.20137273v1

OMS

https://www.who.int/fr/news-room/detail/16-06-2020-who-welcomes-preliminary-results-about-dexamethasone-use-in-treating-critically-ill-covid-19-patients

https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/question-and-answers-hub/q-a-detail/q-a-dexamethasone-and-covid-19

New England Journal of Medicine

https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMoa2021436

Journal of the American Medical Association (JAMA)

https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2769100

Reuters

https://fr.reuters.com/article/sante-coronavirus-japon-dexamethasone-idFRKCN24N0G3

Africa CDC

https://africacdc.org/download/statement-on-the-use-of-dexamethasone-for-severely-ill-covid-19-patients-2/?ind=1594642938507&filename=Statement%20on%20the%20Use%20of%20Dexamethasone%20FRE.pdf&wpdmdl=5683&refresh=5f6abf2f89e371600831279 (PDF)

Agence européenne des médicaments

https://www.ema.europa.eu/en/news/ema-endorses-use-dexamethasone-covid-19-patients-oxygen-mechanical-ventilation

Santé Canada

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/professionnels-sante/prise-charge-clinique-covid19.html

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/professionnels-sante.html#a9

Food and Drug Administration des États-Unis

https://www.fda.gov/emergency-preparedness-and-response/coronavirus-disease-2019-covid-19/donate-covid-19-plasma/

  Propos vérifié

La Presse

Organisation
La dexaméthasone réduirait la mortalité liée à la COVID-19

Verdict:

Exact dans son ensemble (avec réserves)

 25 septembre 2020


Partager:

Apprenez-en plus au sujet de notre méthodologie de vérification des faits ICI.

AUTRES VÉRIFICATIONS DE FAITS COVID-19

Les communautés autochtones sont plus susceptibles à la COVID-19

Les communautés autochtones sont plus susceptibles à la COVID-19

Le Canada veut-il vraiment rouvrir sa frontière avec les États-Unis ?

Le Canada veut-il vraiment rouvrir sa frontière avec les États-Unis ?

Afficher plus