COVID-19 FactPress Logo
Partager:

L'Organisation mondiale de la santé a changé sa position sur les masques

par Grailing Anthonisen - 30 juin 2020   781 vues   7 min
L'Organisation mondiale de la santé a changé sa position sur les masques

Propos vérifié

l'Organisation mondiale de la santé a changé de position sur le port du masque facial pendant la pandémie COVID-19

Verdict

Exact dans son ensemble (avec réserves)

Le site web WebMD a rapporté, le 6 juin 2020, que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait changé sa position sur le port du masque. Cette nouvelle est exacte dans son ensemble, avec quelques réserves.

WebMD a indiqué que l'OMS recommande aux personnes de plus de 60 ans et aux personnes souffrant de problèmes médicaux sous-jacents de porter un masque de qualité médicale lorsqu'elles sortent dans des lieux publics et ne peuvent pas pratiquer la distanciation physique, tandis que toutes les autres personnes devraient porter un masque non médical en tissu lorsqu'elles ne peuvent pas pratiquer la distanciation physique. Ceci est exact avec quelques réserves: l'OMS a mis à jour sa position en fonction de nouvelles preuves et cette mise à jour ne s'écarte pas de manière radicale de ses recommandations précédentes.

Qu'avait dit l'OMS auparavant ?

L'OMS a publié des recommandations sur les masques en mars et avril 2020. À l'époque, elle soulignait que les masques devaient être utilisés de façon prioritaire par le personnel de santé, les personnes présentant des symptômes de COVID-19 et leurs soignants. Tout en reconnaissant que dans certains pays, les gens portaient déjà des masques conformément à la législation locale ou aux conseils de leurs autorités nationales, l'OMS insistait sur les pratiques de distanciation physique et d’hygiène, à savoir se couvrir le nez et la bouche avec le coude ou un mouchoir en papier lorsqu'on tousse ou éternue, et éviter de se toucher la bouche, les yeux et le nez, comme mesures essentielles pour prévenir la transmission de la maladie.

À l'époque, selon l'OMS, le port de masques en tissu destinés au grand public n'avait pas été bien évalué et il n'y avait pas suffisamment de preuves pour savoir si le port d'un masque offrait une protection. En outre, en ce qui concerne les masques médicaux, on s'inquiétait du fait que les travailleurs de la santé ne disposeraient peut-être pas de suffisamment d'équipements de protection individuelle pour faire leur travail en toute sécurité. L'OMS recommandait que les masques médicaux soient prioritaires pour eux.

Quelles sont les recommandations actuelles de l'OMS ? Qui devrait porter un masque et quand ?

Les nouvelles directives de l'OMS sont basées sur leurs directives précédentes. Comme auparavant, l’OMS continue de recommander que les travailleurs de la santé, les personnes qui présentent des symptômes même légers et leurs soignants, portent des masques de qualité médicale.

Pour le grand public, les nouvelles recommandations précisent qui doit porter un masque. Si vous avez 60 ans ou plus ou si vous souffrez d'un problème de santé sous-jacent, vous devez porter un masque de qualité médicale lorsque vous êtes en public et qu'une distanciation physique n'est pas possible. Ces conditions incluent le diabète, l'hypertension, les maladies cardiaques, les maladies pulmonaires chroniques, l'immunosuppression, les maladies cérébrovasculaires et le cancer.

L'OMS recommande que toute autre personne se trouvant en public et ne pouvant pas respecter une distance de 1 à 2 mètres entre elle et d’autres porte un masque en tissu non médical. Ces situations incluent les transports publics et les magasins, ainsi que les zones où une transmission généralisée est connue ou suspectée. L'Agence de la santé publique du Canada recommande que les enfants de 2 ans et moins ne portent pas de masque. Le CDC américain a donné des conseils similaires pour que les enfants de moins de 2 ans ne portent pas de masque.

Cependant, le port d'un masque n'est pas une alternative à la distanciation physique, au lavage fréquent des mains et à la toux ou à l'éternuement dans le pli du coude. L'accent mis par l'OMS sur ces pratiques reste le même. Les masques sont une autre mesure pour réduire le risque de transmission, surtout lorsque la distanciation physique n'est pas possible.

Des études récentes suggèrent que le port d'un masque à la maison pourrait réduire la propagation de COVID-19 dans les espaces de vie partagés, surtout si vous vivez avec plusieurs personnes. Elles ajoutent que le nettoyage quotidien régulier des surfaces souvent touchées est tout aussi important dans ce scénario. 

Pourquoi porter un masque ?

Les masques aident à protéger les gens car ils peuvent bloquer la propagation des gouttelettes infectées lorsqu'il n'est pas possible de pratiquer la distanciation physique. Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont indiqué que jusqu'à 35 % des personnes atteintes de COVID-19 pouvaient ne présenter aucun symptôme et être contagieuses. Ils expliquent également que la maladie peut se propager avant l'apparition des symptômes. C'est pourquoi le port d'un masque comme mesure préventive peut réduire les risques de transmission. En outre, l'OMS a déclaré que les masques sont un bon moyen de rappeler aux gens que la pandémie est encore en cours et que chacun a un rôle à jouer dans la prévention de sa propagation, alors même que de plus en plus d'endroits choisissent le déconfinement et que les restrictions sanitaires sont assouplies.

Cela nous amène donc à dire que le propos que nous vérifions est exact dans son ensemble, avec quelques réserves. L'Organisation mondiale de la santé a mis à jour position. Elle a étendu l'utilisation des masques en fonction de nouvelles preuves, afin de réduire le risque de transmission et d'infection lorsqu'une distanciation physique n'est pas possible et de protéger davantage les personnes âgées de plus de 60 ans. Comme toutes les recommandations de l'OMS sont fondées sur des données probantes, elle actualise ses lignes directrices en fonction des résultats des recherches en cours. Il peut parfois sembler y avoir un retard, mais l'OMS attend que les recherches scientifiques soient validées avant de procéder.

Quels sont les types de masques ?

Il existe des masques médicaux et non médicaux. Selon l'OMS, les masques N95, ou l'équivalent européen de la norme FFP2, doivent être réservés au personnel de santé. Ils sont fixés sur le visage, forment un joint d'étanchéité et filtrent au moins 95 % des particules. Les masques pour interventions chirurgicales et autres sont amples et conçus pour couvrir la bouche et le nez. Ils ne peuvent pas être lavés et sont jetables.

Les masques non médicaux sont également appelés masques en tissu et peuvent être fabriqués dans divers matériaux. L'OMS recommande qu'ils soient constitués de trois couches. La couche intérieure doit absorber l'eau, être en coton ou en un mélange de coton, tandis que la couche extérieure doit être résistante à l'eau et faite de polypropylène, de polyester ou de leurs mélanges. La couche intermédiaire doit agir comme un filtre et doit être un matériau synthétique et non tissé, comme le polypropylène ou une autre couche de coton pour augmenter l'absorption. L'OMS recommande d'éviter les matériaux élastiques, car ils peuvent s'étirer et se dégrader et ont une capacité de filtration insuffisante. 

Comment porter un masque en toute sécurité ? 

L'OMS a publié des conseils sur la manière de porter et d'enlever un masque en toute sécurité. Elle souligne l'importance de ne pas partager les masques. Avant de manipuler votre masque, lavez-vous les mains avec de l'eau et du savon ou avec un désinfectant pour les mains à base d'alcool. Avant de mettre le masque, inspectez-le pour vous assurer qu'il est propre et qu'il n'est pas endommagé. Lorsque vous posez le masque sur votre visage, assurez-vous qu'il couvre votre nez, votre bouche et votre menton. Assurez-vous qu'il n'y a pas d'espace entre le visage et le masque. Si vous portez une barbe, le CDC américain recommande de la raser ou de la couper afin d'éviter qu'un espace ne se forme entre le masque et votre visage. Une fois que vous portez le masque, il est important d'éviter d’y toucher.

Pour retirer votre masque, vous devez d'abord vous laver les mains. Il est important de ne pas toucher l'avant du masque. Enlevez le masque en retirant les boucles du masque des oreilles ou en le détachant par derrière. Lavez-vous les mains après avoir retiré le masque.

Ne réutilisez pas les masques à usage unique. Jetez-les après chaque utilisation et immédiatement après les avoir retirés. Si vous utilisez un masque en tissu, lavez-le au moins une fois par jour au savon ou au détergent et de préférence à l'eau chaude. Vous pouvez également le faire bouillir dans de l'eau pendant une minute. Pour conserver un masque réutilisable, mettez le masque dans un sac en plastique propre et refermable. Lorsque vous devez le réutiliser, manipulez-le par les boucles ou les liens élastiques.


Notre objectif est de vous fournir des faits vérifiés aussi exacts et à jour possible. Si vous pensez que nous avons fait une erreur ou que nous avons omis des renseignements importants, veuillez nous contacter.

  Propos vérifié

WebMD

Organisation
l'Organisation mondiale de la santé a changé de position sur le port du masque facial pendant la pandémie COVID-19

Verdict:

Exact dans son ensemble (avec réserves)

 30 juin 2020


Partager:

Apprenez-en plus au sujet de notre méthodologie de vérification des faits ICI.

AUTRES VÉRIFICATIONS DE FAITS COVID-19

L’arrivée d’un vaccin ne permettra pas un retour immédiat à la vie normale

L’arrivée d’un vaccin ne permettra pas un retour immédiat à la vie normale

Quelles sont les conséquences lorsque les dirigeants politiques enfreignent les mesures sanitaires contre la COVID-19?

Quelles sont les conséquences lorsque les dirigeants politiques enfreignent les mesures sanitaires contre la COVID-19?

Afficher plus