COVID-19 FactPress Logo
Partager:

Le plus grand défi de la vaccination contre la COVID-19 sera-t-il vraiment logistique?

par Cédric Ayisa - 11 décembre 2020   1048 vues   8 min
Le plus grand défi de la vaccination contre la COVID-19 sera-t-il vraiment logistique?

Propos vérifié

Le plus grand défi qui attend le vaccin contre la COVID-19, c’est sa distribution

Verdict

Non corroboré (données insuffisantes)

Dans un article datant du 3 décembre 2020, on peut lire dans le journal NBC News que le plus grand défi auquel feront face les autorités, après la production des vaccins, sera la logistique de leur distribution. Ce propos est non corroboré.

L’article explique que selon les dirigeants de Pfizer, Moderna and Johnson & Johnson, trois entreprises pharmaceutiques qui produisent des vaccins contre la COVID-19, la distribution et la logistique en seront les plus gros défis. Cependant, lorsqu’on regarde de plus près et qu’on analyse les événements et les données, on constate que la logistique ne constitue qu’une partie des défis dans l’accessibilité des vaccins. C’est pour cette raison que nous disons que cette affirmation à propos du défi logistique lié aux vaccins est non corroborée.

La logistique et la distribution des vaccins contre la COVID-19

Selon le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française, la logistique est un “processus permettant d'assurer le flux efficient des matières premières, des produits en cours de fabrication, des produits finis et de l'information, du point d'origine au point de consommation, en passant par l'ensemble des points d'entreposage et des points de distribution”.

Cette définition nous explique donc que la logistique est un processus par lequel on assure le bon déroulement du transport d’un produit ou de l’information d’un point A à un point B. Ceci comprend aussi une prise de connaissance des défis auxquels peut être exposée la chaîne logistique.

Les défis posés par la distribution des vaccins de la COVID-19 ne sont pas nouveaux. Depuis des décennies, des vaccins sont livrés dans les quatre coins du monde pour contrer la polyomélite; le vaccin de la grippe est distribué annuellement partout; et plus récemment, pendant les flambées d'Ebola, les autorités ont su déployer les efforts nécessaires pour livrer de nouveaux vaccins. L’expérience ne manque donc pas. Désormais, avec la COVID-19, les enjeux consistent à prévoir ou anticiper divers scénarios, notamment les quantités, l’entreposage, la météo, la conservation (plusieurs vaccins de diverses compagnies nécessitant des températures différentes). Par exemple, le vaccin du groupe Moderna nécessite une température de -20℃ et a une durée de conservation de 6 mois. Cependant, il doit être utilisé dans les 30 jours lorsqu’il est conservé dans un réfrigérateur ordinaire. D’un autre côté, le vaccin Pfizer/BioNTech doit être conservé à -70℃ et peut être conservé dans un réfrigérateur ordinaire pendant cinq jours seulement. En plus de cela, il faut prendre en considération les personnes vivant dans les zones reculées et celles qui sont dans l’incapacité de se déplacer jusqu’aux centres de vaccination. 

Dans un contexte comme celui du Canada, la distribution du vaccin passe par le niveau fédéral et le niveau provincial. Une coordination avec les autorités locales sera aussi nécessaire pour les régions éloignées. On comprend donc qu'une bonne planification et la présence d'infrastructures adéquates peuvent aider à résoudre le problème de la logistique, et éviter de perdre les vaccins ou de ne pas vacciner les gens qui le désirent ou qui en ont le plus besoin. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Premier Ministre canadien, Justin Trudeau, a choisi de nommer un militaire à la tête des efforts de logistique et de distribution du vaccin contre la COVID-19, le 27 novembre dernier lors d’une conférence de presse (23’38’’).

Contrairement à certains pays, le Canada ne dispose pas de registre national pour le suivi des vaccins, ce qui pourrait occasionner des défis supplémentaires. Cependant, il possède un système de suivi des effets indésirables après l’administration de vaccins. 

Mais une fois les solutions trouvées aux éventuels problèmes logistiques, et les livraisons des vaccins faites en bonne et due forme, comment s’assurer que les gens se feront vacciner? Comment les convaincre que les vaccins sont sécuritaires et efficaces?

La mésinformation et la désinformation, des défis plus importants pour les vaccins

À quoi servent des vaccins, lorsqu’ils ne sont pas administrés? Que peuvent faire les autorités face à la résistance des populations vis-à-vis des vaccins, résistance souvent causée par de la mésinformation ou de la désinformation?

Les vaccins sont une des grandes avancées de santé publique et nous permettent de lutter contre différentes maladies, à tel point que ces maladies se présentent rarement. Par contre, depuis plusieurs années, la naissance de sentiments anti-science a fait émerger des idéologies contre les vaccins. Les personnes contre les vaccins, sous la base de théories complotistes, ont envahi les sphères sociale, politique et numérique et propagent de fausses informations. Ceci mène plusieurs personnes à ne pas se faire vacciner ou à ne pas faire vacciner leurs enfants, ce qui met en danger l’immunité collective et risque de faire ressurgir des maladies que l’on ne voit pratiquement plus dans les pays à haut revenus. 

De plus, aujourd'hui, en temps de COVID-19, la méfiance du public face aux vaccins est remarquable pour plusieurs raisons. Parmi celles-ci, la peur que des vaccins produits en un temps record puissent avoir des effets secondaires graves, ou encore le manque d'information appropriée. La mésinformation et la désinformation ne font que renforcer cette méfiance. Tel que constaté dans un de nos précédents articles, la désinformation a atteint un niveau inégalé depuis le début de la pandémie. 

Il est vrai que l’on peut déjà prévoir qu’il y aura de la désinformation et anticiper certains aspects du phénomène grâce à l’intelligence artificielle, aux algorithmes, et aux expériences récentes. Cependant, il est encore difficile de prévoir jusqu’à quel point les populations suivront des informations fausses ou non corroborées propagées par des personnalités politiques, comme Donald Trumpaux États-Unis ou John Magufuli en Tanzanie. 

Il est tout aussi difficile de prévoir quelle sera la croissance de groupes complotistes, anti-masques et anti-vaccins comme QAnon au Québec qui a poussé ses racines jusqu’en France. D’ailleurs, dans une étude sur les rapports entre les réseaux sociaux et la méfiance face aux vaccins, les chercheurs ont constaté que l’utilisation des réseaux sociaux pour organiser des actions hors ligne est hautement prédictive de la conviction que les vaccinations ne sont pas sécuritaires; et cette croyance va de pair avec le développement de l'organisation sur les médias sociaux. L’étude a également montré que les campagnes de désinformation en ligne, en provenance de pays étrangers, sont associées à une discussion négative sur les vaccins dans les réseaux sociaux et à une baisse de la couverture vaccinale moyenne au fil du temps.

Et malgré les tentatives des géants du web pour lutter contre la désinformation, les États, les groupes et les personnes derrière les campagnes de désinformation continuent de trouver des moyens pour rejoindre les populations avec de fausses informations pouvant anéantir les efforts des autorités sanitaires, dans l’administration des vaccins contre la COVID-19.

Le déploiement des vaccins contre la COVID-19 dépend de l’équation suivante: les risques majoritairement prévisibles du processus de distribution contre les risques majoritairement imprévisibles de la désinformation. Et par défaut, dans une analyse de risques, l’imprévisible constitue le plus grand défi car il empêche de planifier et de se préparer. Est-ce que les anti-vaccins, à l’origine ou aux contrôles des manifestations anti-masques, vont à nouveau revenir à l’avant-scène et propager de fausses informations en ligne, qui auront des conséquences dans la vie réelle (hors-ligne), comme au début de la crise sanitaire? Vont-ils faire profil bas, comme semblent l’indiquer les tendances actuelles? Ou attendent-ils la publication des plans de distribution du gouvernement fédéral, comme l’a demandé le chef du Parti conservateur Erin O’Toole, pour se manifester?

Défis de la logistique contre défis de la désinformation

Même si les défis logistiques jouent un rôle important dans l’administration des vaccins, il a été démontré qu’ils ne représentent qu’une partie du problème et non la plus grave. Les données actuellement disponibles ne permettent pas de confirmer les propos du journal, ce qui nous pousse à dire qu’ils sont non corroborés. Car même si les vaccins sont distribués et disponibles, il faudra tout de même remédier à la résistance des populations à l’égard des vaccins, alimentée par la mésinformation et la désinformation. Cette situation pourrait représenter un défi plus important que la logistique, à cause de la nature imprévisible de la désinformation, de son amplification, et des acteurs impliqués.

Lutter contre la mésinformation et la désinformation

Personne n’est à l’abri de la consommation et du partage de la mésinformation et de la désinformation. Nous devons donc tous nous responsabiliser et lutter contre ces fléaux grandissants. C’est dans cette optique que nous avons créé un guide simple et facile à retenir, le Cadre FAITS pour lutter contre la mésinformation et la désinformation. Vous pouvez le retrouver sur cette page et le partager.

Vous pouvez également consulter l’Énoncé des principes communs fédéral, provinciaux et territoriaux sur l’immunisation contre la COVID-19 et le Plan de vaccination du Canada contre la COVID-19. Et visiter le site de l’Organisation mondiale de la Santé pour en savoir plus sur les vaccins et la vaccination en général.

Notre objectif est de vous fournir des faits vérifiés aussi exacts et à jour possible. Si vous pensez que nous avons fait une erreur ou que nous avons omis des renseignements importants, veuillez nous contacter.

The Guardian

https://www.theguardian.com/world/2020/jun/29/fauci-us-unlikely-achieve-herd-immunity-coronavirus-even-with-vaccine

Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française

http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8378689

The Conversation

https://theconversation.com/vaccines-are-here-but-how-will-we-get-them-to-billions-of-people-151132

Global News

https://globalnews.ca/news/7472038/coronavirus-vaccine-canada-challenges/

Santé Canada

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/reponse-canada/immunisation-covid-19-enonce-principes-communs-federal-provincial-territorial.html

https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/diseases/2019-novel-coronavirus-infection/canadas-reponse/plan-vaccination-canada-contre-covid-19-fr.pdf

Parti conservateur du Canada

https://www.conservative.ca/erin-otoole-calls-for-trudeau-liberals-to-share-vaccine-plan/

British Medical Journal (BMJ)

https://gh.bmj.com/content/5/10/e004206

Social Media Today

https://www.socialmediatoday.com/news/facebook-twitter-and-google-to-team-up-to-combat-covid-19-vaccine-misinfor/589510/

OMS

https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/68463/WHO_VB_03.18.Rev.1_eng.pdf?sequence=1&isAllowed=y

https://www.who.int/fr/news-room/q-a-detail/vaccines-and-immunization-what-is-vaccination?adgroupsurvey=%7badgroupsurvey%7d&gclid=Cj0KCQiA5bz-BRD-ARIsABjT4nj5JimTPiRRcfK92XNULd20pw7Mw8WThCsO82Crj9Gyq8VoShB0hAcaAsV2EALw_wcB

Risk and Insurance

https://riskandinsurance.com/predicting-the-unpredictable/

Ryerson University

https://datastudio.google.com/u/0/reporting/87b00158-5589-4154-a81b-c17cdb0d0d19/page/Kn2IB

Twitter du Premier Ministre du Canada

https://twitter.com/i/broadcasts/1ZkKzewYXMWxv (23’38’’)

  Propos vérifié

NBC News

Organisation
Le plus grand défi qui attend le vaccin contre la COVID-19, c’est sa distribution

Verdict:

Non corroboré (données insuffisantes)

 11 décembre 2020


Partager:

Apprenez-en plus au sujet de notre méthodologie de vérification des faits ICI.

Avez-vous des informations pour appuyer ou contrecarrer cette vérification des faits ?

AUTRES VÉRIFICATIONS DE FAITS COVID-19

Il n’y a pas assez de données pour affirmer que la vitamine D peut traiter ou prévenir la COVID-19

Il n’y a pas assez de données pour affirmer que la vitamine D peut traiter ou prévenir la COVID-19

Nous vérifions si les athlètes professionnels recevront le vaccin contre la COVID-19 avant les autres

Nous vérifions si les athlètes professionnels recevront le vaccin contre la COVID-19 avant les autres

Afficher plus