COVID-19 FactPress Logo

Foire aux questions

Vous avez des questions ? Nous avons des réponses. Vous pouvez utiliser les liens ci-dessous pour les consulter.
Et si vous avez une question qui n'est pas traitée ici, vous pouvez cliquer ici et nous la poser.



FaitsCovid19.ca

Le portail FaitsCovid19.ca est une plateforme en ligne qui fournit des connaissances et des outils pratiques afin qu'ensemble, nous puissions apprendre à résister à la désinformation sur la COVID-19 et à la combattre. Plus précisément, notre portail vise à soutenir et outiller les gens les gens pour:

  • Vérifier des faits et des nouvelles sur la COVID-19;
  • Accéder à des sources d’information sur la COVID-19 sûres, officielles et vérifiées;
  • S’équiper de nouvelles connaissances et d’outils pratiques pour comprendre et s’armer contre la désinformation.

Le portail FaitsCovid-19.ca s’adresse à tout le monde. À l’heure actuelle, il opère en français et en anglais. Nous sommes en train d’ajouter des services dans certaines langues autochtones du Canada.

Le portail Faits Covid-19 été développé et est géré par la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) à la demande du Ministère du Patrimoine canadien.

La SANB est la structure de représentation politique de l’Acadie du Nouveau-Brunswick. Elle est vouée à la défense et à la promotion des droits et des intérêts de la communauté acadienne et francophone de la province.

Dans le cadre de son mandat, la SANB a développé une expertise unique dans la lutte contre la désinformation en mettant sur pied et en gérant ExactNB, un site web de vérification des faits qui vise à fournir des renseignements précis et à s'attaquer à la désinformation au sujet des langues officielles du Canada, le français et l'anglais.

Au début de la pandémie COVID-19, le Ministère du Patrimoine canadien, dans le cadre de son Programme de contribution à la Citoyenneté numérique, a demandé à la SANB d'adapter son outil et ses connaissances uniques pour lutter contre la désinformation au sujet de la COVID-19.


Le portail FaitsCovid19.ca est géré par la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB). Il est financé par le ministère du Patrimoine canadien, dans le cadre du Programme de contribution à la Citoyenneté numérique, qui soutient la recherche sur la lutte contre la désinformation en ligne et d'autres menaces à la démocratie et à la cohésion sociale au Canada.

La SANB a également apporté des ressources en nature considérables au portail. Nos partenaires francophones et anglophones ont contribué en nature et par du financement à FaitsCovid19.ca /Covid19Facts.ca:

La litéracie en matière de santé et de cybersanté sont des compétences difficiles à acquérir. Il est encore plus difficile de les entretenir lorsque l'on manque d'informations exactes et factuellles dans sa langue et que la mésinformation répandue par les réseaux sociaux est monnaie courante. Cela signifie que les urgences sanitaires comme la pandémie de COVID-19 peuvent affecter de manière disproportionnée certaines communautés linguistiques.

À l’heure actuelle, la plupart des sites de vérification des faits offrent des services en anglais seulement, ou moins de services en français qu'en anglais.

La SANB, qui gère le portail FaitsCovid19.ca, est bien placée pour combler cette lacune, grâce à son mandat, à son expérience, à sa clientèle et à son réseau.



Qu'est-ce que la mésinformation?

Selon l'Organisation mondiale de la santé, une infodémie est "une surabondance d'informations - certaines exactes et d'autres non - qui fait qu'il est difficile pour les gens de trouver des sources fiables et des conseils sûrs lorsqu'ils en ont besoin". Il s'agit de la contraction des mots "information" et "épidémie" ou "pandémie".

Nous pensons que la mésinformation et la désinformation sont au cœur de ce qui rend les infodémies si problématiques et nuisibles.

En 2002, un scientifique canadien nommé Gunther Eysenbach a inventé le terme « infodémiologie », lui-même une contraction des mots « information » et « épidémiologie ». L'infodémiologie est « définie comme la science de la distribution et des déterminants de l'information sur un support électronique, en particulier Internet, ou dans une population, dans le but ultime d'informer la santé publique et les politiques publiques ».

L'infodémiologie est donc un élément intrinsèque de la gestion des infodémies.

Lorsque nous épelons les mots mésinformation et désinformation, il n'y a qu'une seule différence: la consonne initiale. Mais cette lettre fait toute la différence par rapport à l'intention.

La mésinformation est une "fausse information qui est propagée", quelle que soit son intention. La ou les personnes qui répandent la mésinformation peuvent y croire ou la partager de bonne foi. La mésinformation peut être partagée avec un objectif politique ou de "mauvaise foi" également, mais la personne pourrait toujours y croire.

La désinformation est une information fausse partagée dans l'intention délibérée de tromper. Il s'agit d'une information inexacte ou fausse diffusée dans un but précis.

La mésinformation peut donc également conduire à la désinformation.

La mésinformation a de nombreuses origines. Elle peut provenir des médias sociaux, des blogues, des émissions de radio avec lignes ouvertes, des livres de fiction et même des médias traditionnels. Elle peut provenir d'un voisin, d'un ami, d'un étranger, d'un artiste influent, d'un politicien - elle peut venir de n'importe qui et être partagée par tous ! De nombreuses personnes propagent sans le savoir des informations erronées en partageant des informations qu'elles n'ont pas vérifiées, qui sont alignées avec leurs convictions ou qui suscitent une réaction émotionnelle. Avec l'explosion de la popularité des réseaux sociaux et le manque de gouvernance des plateformes de partage, la mésinformation peut rapidement s’amplifier - tout comme les épidémies s’amplifient.

La désinformation est généralement créée par des groupes et des entités qui ont un objectif particulier, que ce soit de semer le chaos, de déstabiliser une société ou d’obtenir un résultat particulier à la suite d’une élection ou dans la lutte contre des vaccins qui pourraient sauver des vies. Ces groupes engagent souvent du personnel pour créer des comptes sur les réseaux sociaux dans le seul but de faire du détournement cognitif et de répandre la désinformation. Ils ont de plus en plus recours à des robots pour diffuser la désinformation sur les plateformes sociales.




Lutter contre la mésinformation

La mésinformation et la désinformation peuvent nuire à notre santé, à la santé des autres, à nos relations avec autrui, là a réputation et à l'emploi des gens, à la société et à l'économie, entre autre.

Par exemple, lorsqu'une personne influente fait la promotion d'un médicament non autorisé pour traiter une maladie, les gens peuvent acheter ce médicament et le prendre sans en comprendre les effets secondaires possibles, risquant ainsi leur santé et parfois leur vie. La promotion injustifiée et l'achat en masse de médicaments autorisés qui s'ensuit peuvent également créer une pénurie de ces médicaments pour les patients qui en ont besoin, mettant ainsi en danger la santé et la vie d'autrui.

Nous avons tous un rôle à jouer pour stopper la propagation de la mésinformation et de la désinformation, comme nous avons tous un rôle à jouer pour arrêter la propagation de la COVID-19. Pourquoi ? Parce que beaucoup d'entre nous propageons, sans le savoir, de la mésinformation et/ou de la désinformation. 

Différents groupes ont des moyens différents d'arrêter la propagation de la mésinformation et de la désinformation. Nous devons tous agir de manière concertée.

Les scientifiques et les chercheurs mènent des recherches sur la mésinformation et la désinformation afin de mieux en comprendre la nature, les endroits où elles se propagent, et la manière dont elles se propagent.

Les gouvernements luttent contre la désinformation par le biais de cadres de cybersécurité, d'infrastructures, de services et de programmes de citoyenneté numérique par exemple. Des géants de la technologie comme Google, Facebook et Twitter commencent à mettre en œuvre des algorithmes et des politiques pour bloquer la mésinformation et la signaler aux usagers.

Dans le contexte de la COVID-19, l'Organisation mondiale de la Santé a créé une stratégie pour les parties prenantes de haut niveau afin de gérer les infodémies et la mésinformation. Elle a rassemblé des centaines d'experts pour créer un cadre de gestion des infodémies. L’OMS dispose d'une équipe qui produit des informations exactes et factuelles dans des formats digestibles pour les internautes et organisent des conférences de presse plusieurs fois par semaine sur la COVID-19. Elle a même un chatbot sur Whatsapp qui peut répondre aux questions relatives à la COVID-19.

Dans de nombreux pays, les autorités sanitaires font de même et veillent à ce que des informations exactes et factuelles sur la COVID-19 soient accessibles aux citoyens.

De plus en plus de sites web de vérification des faits ont émergé au cours des dernières années, qui vérifient les propos tenus dans les réseaux sociaux et traditionnels. Nombre d'entre eux sont détenus par des sociétés de médias qui offrent également des conseils et des astuces au public sur la façon de lutter contre la mésinformation.


La lutte contre la mésinformation et la désinformation est l'affaire de tous. Il existe un nombre croissant d'articles pratiques, de listes de vérification et de conseils utiles. Leur nombre et leur diversité peuvent être décourageants (une infodémie à l’horizon?).

C'est pourquoi nous avons créé un guide simple, facile à retenir et qui peut tous nous aider à lutter contre la mésinformation. Lorsque de l'information arrive dans votre boîte de réception ou sur votre flux de nouvelles, ou si vous la regardez la télévision, vous pouvez simplement appliquer notre cadre de lutte contre la mésinformation FAITS.

AUTRES VÉRIFICATIONS DE FAITS COVID-19

L’arrivée d’un vaccin ne permettra pas un retour immédiat à la vie normale

L’arrivée d’un vaccin ne permettra pas un retour immédiat à la vie normale

Quelles sont les conséquences lorsque les dirigeants politiques enfreignent les mesures sanitaires contre la COVID-19?

Quelles sont les conséquences lorsque les dirigeants politiques enfreignent les mesures sanitaires contre la COVID-19?

Afficher plus