View in English
logo

L'Infolettre FAIToyenneté | Volume #6

Dans l'infolettre FAIToyenneté de cette semaine, nous nous intéressons à un sujet qui suscite beaucoup de réactions : les masques faciaux. Selon des recherches, le port du masque est efficace dans la lutte contre la propagation de la COVID-19. C'est pourquoi les autorités sanitaires conseillent d'en porter lorsque la distanciation physique n'est pas possible, et lorsqu'on se trouve dans les lieux publics. Cependant, de nombreuses personnes sont contre ces recommandations, avec des arguments qui ne sont pas toujours exacts.

Pourquoi les gens remettent-ils en question le port du masque? Pourquoi remettent-ils en question l'obligation de les porter dans les espaces publics? Notre dernier fait vérifié détermine si l'obligation de porter un masque va à l'encontre de la Constitution canadienne et quelles sont les préoccupations soulevées par cette question.






Nouveaux faits vérifiés





Faits vérifiés
L’obligation de port du masque est très probablement constitutionnelle
Un article sur le site web du groupe AGISSONS! pour le Canada affirme que l'obligation de porter un masque est inconstitutionnelle.




Au cas où vous l'auriez manqué





Faits vérifiés
Il est inexact d’affirmer que le port d'un masque facial entraîne des risques pour la santé
Russell Blaylock, un médecin à la retraite, a affirmé que le port de masques faciaux crée de sérieux risques pour la santé des personnes saines.




Faits vérifiés
L'Organisation mondiale de la santé a changé sa position sur les masques
Le site web WebMD a rapporté, le 6 juin 2020, que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait changé sa position sur le port du masque. 




Outils et ressources









Contactez-nous | Facebook | Twitter | LinkedIn